Pour être informé à chaque mise à jour !

lundi 23 mai 2011

Franchir les portes du merveilleux (exercices)

1. Complétez ces phrases par le terme qui convient.
a- Le prince habitait un riche …………………………….
b- Sa femme scrutait l’horizon du haut d’une ………………… en espérant voir arriver ses frères.
c- Hansel et Gretel découvrirent cette maisonnette au cœur de la …………………………….
d- Il dut gravir une …………………………….  pour atteindre le mystérieux château.
e- Surpris par l’apparition de cette fée, il laissa tomber la cruche dans la  ……………………
f- Il enferma les enfants dans un …………………………….  ,dans le ……………………..

1.     Dans ces phrases, relevez en les soulignant les indicateurs de temps.
a- Il y avait une fois deux frères : un riche et un pauvre.
b- Il était une fois une vieille chèvre qui avait sept chevreaux qu’elle aimait comme une mère sait aimer ses enfants.
c- Dans l’ancien temps, quand les désirs s’exauçaient encore, vivait un roi.
d- Il y a maintenant fort longtemps que vivait un roi dont la sagesse était fameuse et célébrée dans tout le pays.
e- Il était une fois, dans le temps jadis, un pêcheur qui vivait avec sa femme dans une minuscule cabane.
f- De bonne humeur et piquant l’aiguille avec enthousiasme par un beau matin d’été, un petit tailleur était au travail.

Séance 4 : Franchir les portes du merveilleux


L'univers du conte merveilleux ne ressemble en rien au nôtre. Il met en scène des personnages dotés de qualités ou de pouvoirs surnaturels et il raconte des événements qui ne se produisent jamais dans le monde réel. Les personnages ne montrent aucun étonnement face aux manifestations du merveilleux.

Dans le conte, l’indication de lieu et de temps ne servent qu’à faire entrer le lecteur dans l’histoire, dans un monde particulier, celui du merveilleux.
C’est pourquoi les lieux sont vagues et le temps est imprécis.

Séance 3 : exercices

 Exercice 1 - Qui sont les héros ?

Ces phrases sont extraites de contes. Complétez-les à l’aide des termes qui conviennent.
a- Il était une fois un r…………… et une r……………. qui étaient très fâchés de ne point avoir d’enfants.
b- Le p………… bien convaincu que c’était une véritable p…………………la prit pour femme.
c- Il était une fois une ……………………………. extrêmement têtue et qui n’écoutait pas ses parents.
d- Dans cette forêt vivait Merlin, un …………………………….   .

 Exercice 2 - Qui aide les héros ? 

Chacune de ces définitions correspond à un type d’adjuvant. A vous de les retrouver !
a- Je suis une femme dotée de pouvoirs surnaturels, je suis la ……………………………. .
b- Etres de taille largement inférieure à la moyenne, nous avons recueilli une héroïne de conte très célèbre. Nous sommes les …………………………….
c- Esprit follet, démon familier mais souvent gentil, je suis un ………………………………
d- Savant pratiquant l’astrologie, je suis un …………………………….
e- Je produis des choses étonnantes comme par enchantement, je suis un …………………...

 Exercice 3 - Qui sont les opposants ? 

Même exercice que le précédent.
a- Vieille, méchante et laide, je suis en relation avec le diable. Je suis une ………………….
b- Je suis un géant vorace qui mange les petits enfants, je suis un ……………………………
c- Monstre fabuleux crachant du feu, c’est le …………………………….
d- Esprit malin, démon, également appelé Satan, je suis …………………………….
e- Belle-mère cruelle, je suis une …………………………….
f- Animal souvent présent dans les contes et toujours affamé, je suis le ……………………..
g- Petit génie habitant au centre de la terre, je suis un …………………………….

Exercices 4 - Les objets magiques, des aides également

Complétez ces phrases à l’aide du terme qui convient.
a- Pour se déplacer plus vite, les sorcières utilisent parfois des …………………………….
b- Dans les contes orientaux, le …………………………….  a la même fonction. 
c- Pour disparaître, les héros utilisent parfois une …………………………….  magique.
d- Pour ouvrir toutes  les portes, on se sert d’une  ……………………………. magique.
e- Pour se faire aimer de quelqu’un, les héros font boire un ……………………………. d’amour.

Exercice 5 : Les familles de mots
En vous aidant du dictionnaire, cherchez l’origine des mots soulignés puis complétez les phrases à l’aide de mots de la même famille.
a-Diable : ……………………………..……………………………..
-  Cette marâtre avait toujours des idées ……………………………..    
-  Ce petit garçon est un vrai …………………………….
-  Cette méchante sorcière était une …………………………….
-  Il faisait sans cesse des …………………………….
b-Magie : …………………………….. ……………………………..
 - Cette fée était une …………………………….
 - Sur elle, elle avait toujours sa baguette……………………………. 
- Elle disparut comme par…………………………….

Séance 3 : suite des exercices

A RETENIR

On appelle mots de la même famille des mots qui ont la même racine et sont issus du même mot à l'origine. Ex : manuel, manier, manuscrit sont tous issus du mot main lui-même issu de mot latin manus.

Séance 3 : les personnages des contes

Séance III. Les personnages dans les contes

1)    A retenir

Le héros est celui qui cherche à accomplir une quête : il cherche un objet précieux ou magique, une personne, le mariage, la fortune, un savoir ou quelque chose qu’on lui a pris.
Les autres personnages se définissent par rapport au héros : soit ils
l’aident, soit ils contrarient sa quête.
Le schéma actanciel reprend les relations que les personnages entre-
tiennent entre eux.

2)    Le schéma actanciel (sur photocopie)

3)    Exercices ( à coller)

lundi 16 mai 2011

Séance 2 : le lexique du conte

Rappel : On appelle homonymes des mots qui se prononcent ou s’écrivent de la même manière mais qui n’ont pas le même sens.
Exemple : maire, mer, mère
Il ne faut pas les confondre avec les synonymes qui désignent des mots qui ont presque le même sens.
Exemple : glaive - épée


2) Les suffixes –âtre et -esse
Un suffixe se place à la fin du radical.
Certains suffixes permettent de caractériser ou de désigner un personnage
Exemple : le suffixe –âtre est un suffixe péjoratif qui permet de dévaloriser.
D'autres suffixes servent à former le féminin de noms ou d'adjectifs.
Exemple : le suffixe –esse dans princesse.

Séance 1 - Activité préparatoire (doc 1 à 6)

Séance 1 : Activité préparatoire

1.    Nature des documents 1 et 2

document 1 : peinture de Louis Katzenstein ( 1824 – 1907), peintre allemand, visible à la Neue Galerie à Kassel en Allemagne

document 2 : peinture de M. Gérard ( 1761 -1837) et J-H Fragonard ( 1732-1806), peintres français, visible à l’Université de Cambridge, Angleterre

2.    Observation des documents

document  1 : une conteuse raconte et les Frères Grimm écoutent.
document 2 : c’est une femme qui lit les contes.

3.    Différence entre conte populaire et conte littéraire

Le conte populaire est une histoire qui se raconte dans les foyers, sans support écrit (on raconte, on ne lit pas : c’est de la tradition orale).
Le conte littéraire est un récit qui est écrit et qu’on lit.

4.    une image, un titre

document 3 : La belle et la Bête ( Jeanne-Marie Leprince de Beaumont)
document 4 : Le petit Chaperon rouge ( Grimm)
document 5 : La petite Sirène ( Andersen)
document 6 : Le petit Poucet ( Perrault)

5.    les caractéristiques du conte merveilleux

·       lieux imprécis,
·       époque indéterminée,
·       personnages ordinaires peu caractérisés,
·       personnages imaginaires dotés de pouvoirs magiques, surnaturels qui utilisent parfois des objets magiques,
·       animaux agissant comme des humains

6.    Les conteurs

Jean de la Fontaine (1621-1695)
Charles Perrault (1628 – 1703)
Hans Christian Andersen (1805-1875)
Louis XIV (1638-1715 : a régné à compter de 1643)
Jacob Grimm (1785-1863) et Wilhelm Grimm (1786-1859)
Jeanne-Marie Leprince Beaumont (1711-1780)

7.    Questions préparatoires au bilan

·       Documents 3, 4, 5,6 : de quel genre de document s’agit-il ?
·       Donne le nom d’un conteur du XVIIème siècle que tu connais.
·       Quelle différence y a-t-il entre un conte populaire et un conte littéraire ?
·       Donne une caractéristique du conte merveilleux.

Séquence 4 : Il était une fois

Séquence : Il était une fois …. Objectifs généraux : Découverte d’un genre - Vocabulaire autours des contes - Les schémas narratif et actanciel - Les temps du passé - Ecrire la suite d’un conte SÉANCE 1 : Activité préparatoire (Documents 1 à 6) Objectifs : 1. Réactivation des connaissances – 2. Savoir faire des recherches. – 3. L’évolution du conte – 4. Histoire de l’art : conte populaire, conte littéraire SÉANCE 2 : Le lexique du conte (photocopie) Objectif : SÉANCE 3 : Les personnages dans le conte (Documents 18 et 19) Objectif : Définir le schéma actanciel SÉANCE 4. Franchir les portes du merveilleux (Document 25) Objectif : Définir un lieu merveilleux Séance 5 : les compléments circonstanciels de tps et de lieu (TD) Objectif : Etudier la langue SÉANCE 6 : Début d’1 conte (Document 15) Objectif : Etudier les éléments de la situation initiale SÉANCE 7 : Ecrire le début (Document 21) Objectif : Comprendre le sens des mots et les replacer au bon endroit. SÉANCE 8 : La structure d’un conte (Document 8) Objectif : Découvrir le schéma narratif SÉANCE 9 : Savoir former les temps du passé (TD) Objectif : Etudier la langue SÉANCE 10 : Savoir utiliser les temps du passé (TD) Objectif : Etudier la langue SÉANCE 11 : Evaluation intermédiaire : dictée + temps du passé SÉANCE 12 : Deux versions d’une même histoire (Documents 16 et 17) Objectif : Comparer deux textes SÉANCE 13 : Poésie autour des contes (Documents 20, 22, 23) SÉANCE 14: Bilan de séquence SÉANCE 15 : Questionnaire de lecture sur le livre choisi en début de séquence SÉANCE 16 : Ecrire un conte Objectif : Réinvestir les notions apprises SÉANCE 17 : Parodie d’un conte (Documents 7 à 14) Objectif : Lire

mercredi 4 mai 2011

Mots à inscrire dans le répertoire.

Ces mots seront à apprendre pour la prochaine dictée.

l’hiver – la terre – une couche – la neige – le feu – le fer – une clé ou une clef – la serrure – la cassette – un garçon – le traîneau – le bois – l’or – le couvercle


(adj. qual.) : épais (sse) – pauvre (-) – merveilleux (se) – précieux (se)/

(verbe) : sortir – ramasser – soulever – charger – vouloir – geler – rentrer – se réchauffer – creuser – découvrir – essayer – balayer – racler

(adv.) : tellement – tout de suite – le moindre – d’abord – sûrement – parfaitement – maintenant /

chez – pourvu que

samedi 2 avril 2011

Séquence 6 : La Provence

Séance I : La soie au bout des doigts

1)   Les personnages

·       Armance : 14 ans ; elle travaille à la fabrique au dévidage
·       Méline : 2 février 1840 ; elle a 8 ans

·       Les parents : mère = Juléva ; père = Louis ;
Ils sont paysans et la mère éduque des vers à soie.

·       Elias : Il cueille des feuilles de mûrier (arbre) ; il est protestant.
·       Monsieur Chaboux : le directeur de la fabrique

2)   Les lieux

L’histoire se passe à Champ-la-Lioure. (Ardèche)
La ferme des parents
la fabrique
le chemin qu’empruntent les fillettes deux fois par semaine

3)   L’époque

XIXème siècle qui correspond à la révolution industrielle
L’histoire commence en 1848.

4)   La soie

cf. dossier Provence


Séance II. Les expansions du nom (p 16 ):

la peau = colorée (n = adj. qual. ; f = épithète du nom peau)


une bouche = pulpeuse ( n = adj qual ; f =

la main = tailladée (n= adj qual; f =

les yeux = verts (n = adj qual; f =

l’homme = jeune ( n = adj. qual; f =

l’homme = âgé (n = adj qual ; f=

une pêche = d’août (n = préposition + nom ; f=

couleur = châtaigne (n =adj qual ; f=

les ouvrières = qui couchent  à la fabrique (n= prop sub relativef  ; f =

Rose = qui a mis quelque chose dans la soupe (n= prop sub relativef; f =

Légende à noter dans la marge
N = nature grammaticale
F = fonction grammaticale